Sauvegarder en PDFImprimer

La famille comme on la connaissait autrefois se fait de plus en plus rare. En effet, selon des statistiques sur les enfants de 0 à 14 ans, 7 enfants sur 10 font partie d’une famille biparentale, près de 2 sur 10, d’une famille monoparentale et 1 enfant sur 10, d’une famille recomposée. Pour ce qui est des familles homoparentales, environ 8% des couples homosexuels vivent avec au moins un enfant.

Les familles nombreuses se font de plus en plus rares. Mais il en existe encore, comme celle de Myriam Ménard, membre du Cercle Saint-Césaire (Féd. 17 – Montérégie Est), mère de quatre enfants – et de bientôt cinq.

Une super équipe

”Mon conjoint et moi formons une super équipe.  Nous nous chicanions même pour changer les couches!  Je ne suis pas certaine que j’aurais eu cinq enfants avec un autre partenaire.  J’ai tout de suite senti qu’il avait la fibre paternelle, ce qui fait toute la différence”, raconte Myriam. Avec un large sourire, elle précise qu’ils fêtent leur 20e anniversaire de rencontre cette année.

 Infirmière en périnatalité à l’hôpital de Granby à temps partiel, Myriam est aussi Fermière depuis 2008.  Elle a fait partie du Comité Dossiers du Conseil d’administration local pendant deux ans. Luc, son conjoint, est gérant d’une épicerie à Granby. Comment concilier le travail et la famille avec quatre enfants?

 ”Quand je travaille, Luc prend congé. Quand il ne peut pas, les enfants vont au service de garde. J’ai choisi de travailler deux jours par semaine parce que je voulais m’occuper des enfants et avoir du temps pour en prendre soin. Je n’avais pas envie de les presser le matin pour aller à la garderie”, explique Myriam.

 Une dynamique familiale différente

Avec une famille nombreuse, les vacances dans des destinations exotiques sont plutôt rares. La petite famille profite du chalet familial pour se rassembler avec les frères et sœurs et leurs enfants pour faire de la pêche et du kayak. Ils affectionnent les sorties simples, comme la randonnée pédestre et les sorties au cinéma et au ciné-parc. L’important est de passer du temps de qualité ensemble.

 Myriam et Luc ont choisi leur maison en fonction des enfants. Elle est située dans un cul-de-sac. Les enfants peuvent donc s’amuser dans la rue. La maison est devenue un vrai lieu de rassemblement, non seulement pour les enfants et leurs amis, mais aussi pour les parents.

”On a toujours aimé recevoir et, lorsque les enfants sont arrivés, c’était plus facile de recevoir nos amis à la maison que d’être reçus. Maintenant que nos amis ont aussi des enfants, c’est encore ici qu’on se rassemble. Ça fait des soupers pas mal animés!”, raconte Luc.

 Myriam et Luc ont su inculquer à leurs enfants le partage des tâches quotidiennes.  ”Mia adore cuisiner et tondre le gazon. Léa ramasse toujours la table et s’occupe de la litière sans qu’on lui demande. Émy aime laver les fenêtres. Tous ont participé à défaire le vieux balcon, à peinturer la chambre du bébé ainsi qu’à construire deux cabanes en bois”, relate Myriam.

 Engagement social en famille

Ce n’est pas seulement Myriam qui s’implique dans le Cercle Saint-Césaire, mais tout don monde également! ”Les filles tricotent et font de la couture. Émy fait des vêtements pour poupée. Même Liam participe en faisant des bricolages”, explique Myriam.

 Depuis quelques années, tous les membres de la famille s’impliquent activement auprès de la Fondation OLO, qui leur tient à cœur et les rassemble. ”Nous avons commencé par vendre des pâtisseries à l’expo-vente pendant quelques années.  Maintenant nous vendons des livres usagés. Toute la famille y travaille. On fait le tri ensemble et les enfants s’occupent même de la caisse pendant l’événement”, raconte Myriam.

Pour participer à la collecte de livres pour la Fondation OLO de Myriam et sa famille, contactez le Cercle Saint-Césaire.

ON A TOUJOURS AIMÉ RECEVOIR ET, LORSQUE LES ENFANTS SONT ARRIVÉS, C’ÉTAIT PLUS FACILE DE RECEVOIR NOS AMIS À LA MAISON QUE D’ÊTRE REÇUS.  MAINTENANT QUE NOS AMIS ONT AUSSI DES ENFANTS, C’EST ENCORE ICI QU’ON SE RASSEMBLE.  ÇA FAIT DES SOUPERS PAS MAL ANIMÉS!

Par: Nathalie Gendron     Photo par: Marie-Ève Photo

image_pdfSauvegarder en PDFimage_printImprimer