Nouvelles

Alzheimer, la maladie du siècle ?

Peut-être est-ce votre mère, votre père, un oncle, une tante, votre conjoint ou encore une amie ou un cousin éloigné. Qui ne connaît pas au moins une personne dans son entourage, lointain ou immédiat, atteinte de la maladie d’Alzheimer ? Aujourd’hui, 500 000 Canadiens en souffrent et ce nombre risque d’augmenter dramatiquement avec le vieillissement de la population, pour atteindre 1,1 million en 2038.

Dans les faits, près du tiers des Canadiens connaissent une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer et plus de 20 % ont un membre de leur famille qui en souffre. Bien qu’elle puisse toucher des personnes de moins de 65 ans, la maladie risque davantage de se développer avec l’âge, particulièrement à partir de 80 ans. On estime que presque un baby-boomer sur cinq en souffrira au cours de sa vie.

Il n’est donc pas étonnant que la Société Alzheimer ait commandé un projet de recherche intensif de deux ans, intitulé Raz-de-marée : impact de la maladie d’Alzheimer et des affections connexes au Canada. Dévoilée il y a quelques mois, cette étude démontre que si rien n’est fait pour contrer cette vague sans précédent de la maladie d’Alzheimer et des démences apparentées, les coûts qui y sont associés totaliseront 872 milliards de dollars sur une période de 30 ans.

Depuis dix ans, les démences et leur impact sur les économies nationales font l’objet d’une attention accrue dans le monde entier. Les gouvernements de nombreux pays ont pris des mesures concrètes pour examiner ces mala­dies et leurs conséquences, et nombre d’entre eux en ont fait une priorité nationale. « Le Canada, quant à lui, n’a encore pris aucune mesure dans ce sens. Nous avons besoin d’un plan national, fondé sur notre compréhension de plus en plus approfondie de la maladie d’Alzheimer et des démences apparentées si nous voulons quantifier, anticiper et atténuer les effets qu’elles auront sur la société cana­dienne », affirme Richard Nakoneczny, président bénévole de la Société Alzheimer du Canada.

Mythes et réalités

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative évolutive du cerveau. Les symptômes comprennent la perte de mémoire, la difficulté à accomplir des tâches du quotidien, de même que des changements d’humeur et de comportement. La maladie affecte tous les aspects de la vie de la personne : ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent et ce qu’elle fait. Toutefois, son incidence varie d’un individu à l’autre ; il est donc difficile de prévoir ses symptômes, l’ordre dans lequel ils apparaîtront et le rythme de l’évolution de la maladie.

(la suite dans l’Actuelle magazine des CFQ du volume 20 numéro 4)