Artisanat

Joli centre brodé

Réalisation et texte : : Monic Lafrance, Québec
Photo : : Rémy Boily
Stylisme : : Vivianne Roy

Information

Matériaux

  • 1 carré de lin Pauline, de 35 cm sur 35 cm (13 3/4 po sur 13 3/4 po)
  • 1 échevette de coton mouliné DMC, aux couleurs suivantes : vert moyen (pour les tiges) ; rose pâle, rose foncé, jaune pâle, jaune foncé, bleu pâle, bleu foncé, mauve pâle, mauve foncé, pêche pâle, pêche foncé, turquoise pâle et turquoise foncé (pour les fleurs)
  • Crayon à mine
  • Papier carbone (soluble à l'eau)
  • Crayon marqueur soluble
  • Ciseaux à broderie
  • Aiguille à broder
  • Cerceau

Assemblage

Départs et rentrés de fils

À 1 cm (3/8 po) du point de départ du motif à broder, sur la ligne de motif, sortir l’aiguille. Faire 3 petits points en laissant un bout de 0,6 cm (1/4 po) ; le point apparent sur le dessus est très court tandis que celui apparaissant au-dessous est plus long. Ressortir l’aiguille à l’endroit précis où le travail de broderie doit débuter. Lorsque quelques points ont été faits, couper le fil laissé en attente au départ. L’aiguillée terminée, rentrer les fils sur l’envers du travail dans les points déjà brodés.

Point de tige de base

La broderie se réalise de gauche à droite. Le point de tige de base peut être réalisé en plaçant le fil de l’aiguille vers le bas ou vers le haut, selon la forme du motif. Les points doivent être courts pour garder l’apparence du dessin.

 

Prendre 2 brins de coton mouliné. Sur l’envers, piquer l’aiguille à l’emplacement de départ de la broderie A. Piquer l’aiguille à 0,3 cm (1/8 po) du départ B, en gardant le fil vers le bas. Ressortir l’aiguille à la demie du 1er point C. Tirer sur l’aiguille. Piquer de nouveau l’aiguille à l’endroit indiqué D, en gardant le fil dans le même sens que le point précédent. Ressortir l’aiguille à l’extrémité à droite du point précédent. Tirer sur l’aiguille.

Point de tige inversé

Prendre 2 brins de coton mouliné. Sur l’envers, piquer l’aiguille à l’emplacement de départ de la broderie. Piquer l’aiguille à 0,3 cm (1/8 po) du départ, en gardant le fil de l’aiguille vers le bas. Ressortir l’aiguille à la demie du 1er point. Tirer sur l’aiguille A. Piquer de nouveau l’aiguille à l’endroit indiqué, en plaçant le fil de l’aiguille vers le haut. Ressortir l’aiguille à l’extrémité à droite du point précédent. Tirer sur l’aiguille B.

Répéter les différentes étapes, en gardant la régularité dans la longueur des points et en alternant le fil de l’aiguille vers le bas ou vers le haut.

Point de bouclette

Le point de bouclette se différencie du point de chaînette par le fait que les points sont séparés les uns des autres.

Prendre une aiguillée de fils composée de 3 brins de coton mouliné. Sur l’envers, piquer l’aiguille à l’endroit de départ, c’est-à-dire la partie la plus mince du pétale ou de la feuille. À quelques fils du point de départ, piquer l’aiguille pour la ressortir à l’extrémité opposée du pétale ou de la feuille, en plaçant le fil de l’aiguille sous la pointe de l’aiguille.

Tirer l’aiguille et bien former la bouclette.

Piquer de nouveau à quelques fils du dernier point, sortir l’aiguille sur l’envers et la ressortir à l’endroit approprié pour former le dessin suivant.

Tirer l’aiguille et bien former la bouclette.

Piquer de nouveau à quelques fils du dernier point, sortir l’aiguille sur l’envers et la ressortir à l’endroit approprié pour former le dessin suivant.

Finir la broderie sur l’envers du travail.

Point de plumetis

Noeud français ou point noué

Attacher le fil sur le dessus de l’ouvrage avec 2 petits points d’arrêt. Prendre le fil et l’en-rouler 2 ou 3 fois autour de l’aiguille (selon la grosseur du noeud désirée).

Repiquer près de la sortie du fil de début; glisser doucement le fil de l’aiguille.

Tenir le fil serré, retourner au point de départ et piquer à quelques fils du point de départ. Attacher sur l’envers avec quelques petits points, terminer avec un noeud coulant, couper le fil ras. Lorsque les noeuds sont rapprochés, on peut aller directement au point suivant.

Point de feston

Procéder au rembourrage sur le tracé du feston avec un fil de même couleur. Le rembourrage doit être évident sur le dessus du travail pour que le feston soit beau. La première étape s’effectue avec un point long visible sur le dessus, tandis que le point court apparaît sur l’envers du travail. Quant au 2e rang de rembourrage, il se réalise de la même façon, sauf que le point court doit être fait au centre du point long du rang précédent.

Les 2 rangées doivent être assez rapprochées. Lors du rembourrage, il est important de respecter le tracé du feston. Lorsqu’il est tracé sur une seule ligne, le piquage de l’aiguille s’effectue de chaque côté du rembourrage. Celui-ci sert de guide afin d’obtenir un feston égal.

Avec 2 brins de coton mouliné, réaliser le point de feston, en suivant les étapes suivantes : commencer le travail au centre d’un arceau ; sortir l’aiguille sous la ligne de rembourrage ; piquer l’aiguille au point au- dessus de la ligne de rembourrage ; placer l’aiguille de manière à ce que le point de broderie soit placé à angle droit ; continuer de la même façon en décalant d’un fil ou 2 fils, jusqu’à la pointe de l’arceau et en veillant à ce qu’un seul point forme la pointe.

Changement d’aiguillée de fils

Pour débuter une nouvelle aiguillée, piquer l’aiguille sous le dernier fil au-dessus du dernier point de feston. Les fils du début ou de la fin sont passés sous les points de feston sur l’envers du travail.

À l’aide d’un photocopieur, agrandir le dessin à 300%. Tracer le motif du centre sur un papier carbone (soluble à l’eau), en indiquant le centre dans les 2 sens.

Tracer le droit fil sur le carré de tissu, lequel a été bordé de manière à prévenir l’effilochage.

Étampage des motifs

Sur une table, placer le tissu de manière à avoir l’endroit vers soi et le fixer. Recouvrir le tissu d’un papier carbone en vérifiant bien le sens afin que l’étampage se fasse correctement et le fixer. Placer le dessin sur le dessus en ayant soin de le disposer de manière à respecter les marques du patron et le droit fil du tissu et le fixer. À l’aide d’un crayon à mine dont la pointe est légèrement arrondie, procéder au traçage du motif. Retirer le dessin, puis le papier carbone. On peut également retracer le motif à l’aide d’un crayon dont les marques s’effacent à l’eau, plus particulièrement si l’on prévoit prendre beaucoup de temps pour effectuer le travail.

Lorsque le point de feston ornant le contour a été brodé, à l’aide de ciseaux à broderie, effectuer la découpe sur tout le contour. Plonger le tissu dans l’eau froide afin que toutes les traces de carbone disparaissent avant de procéder au lavage. Le rinçage terminé, placer le centre dans une serviette pour enlever le surplus d’eau. Laisser sécher partiellement. Placer l’endroit du centre encore humide sur une serviette épaisse. Repasser sur l’envers en plaçant une pattemouille. Recouper le contour afin d’enlever les fils excédentaires autour des festons.